Les pours et les contres du recyclage

écologie

Jusqu’à une date relativement récente, le recyclage ne représentait pas une part importante de la vie de la plupart des gens. Cependant, ces dernières années, il est devenu un aspect intégral de nos activités quotidiennes, beaucoup d’entre nous triant nos déchets en recyclables et non-recyclables sans vraiment y penser.

Le recyclage est considéré par les citoyens et les décideurs publics comme une véritable solution à de multiples problèmes environnementaux.

Si le recyclage est généralement considéré comme positif, beaucoup d’entre nous ne tiennent pas compte du fait que nos actions peuvent également avoir des effets néfastes, contraires à l’objectif que nous cherchons à atteindre. Avant d’embrasser le recyclage avec une ferveur débridée, nous devrions examiner de plus près tout ce qu’il implique, afin de voir si l’enthousiasme général pour cette pratique est justifié.

POURS

1. Réduction du besoin de décharges

2. Consommation d’énergie réduite

3. Matériaux à faible coût

4. Opportunités d’emplois locaux

5. Sensibilisation à l’environnement

CONTRE

1. Engagement réduit à réduire notre flux de déchets

2. Coûts élevés et risques pour la santé des employés

EXTRA

  • Les avantages de l’utilisation de matériaux recyclés
  • Les avantages du recyclage
  • Le recyclage présente de nombreux avantages indéniables, pour les individus, les communautés, l’économie, l’environnement et la société dans son ensemble…

Le recyclage réduit le besoin de décharges

Les plus de sept milliards de citoyens du monde produisent plus de deux milliards de tonnes de déchets solides par an, qui doivent tous aller quelque part – et s’ils ne sont pas recyclés, la plupart iront dans des décharges, les dépôts choisis par les communautés du monde entier.

Les décharges sont inesthétiques, insalubres et déplaisantes pour le système olfactif. Les déchets y pourrissent, un processus qui prend des décennies, voire plus.

Les décharges constituent également une menace pour l’intégrité des réservoirs d’eau et des aquifères locaux : les pluies mélangées aux déchets créent une boue nocive et toxique appelée lixiviat, qui peut s’infiltrer dans le sol et finir par atteindre les réserves d’eau, les contaminant avec des produits chimiques organiques, des métaux lourds, des bactéries, des agents cancérigènes et d’autres substances nocives.

Les décharges sont tenues de prendre des mesures préventives pour empêcher que cela ne se produise. Cependant, lorsque les décharges sont remplies à ras bord, des brèches dans les couches protectrices peuvent se produire. Les décharges anciennes et les décharges mal conçues et/ou mal gérées constituent également un risque, tout comme les décharges non réglementées où les gens se débarrassent de choses qu’ils ne peuvent pas ou ne veulent pas recycler.

Les décharges émettent des gaz à effet de serre tels que le méthane (qui est également potentiellement explosif), tandis que les vecteurs de maladies infectieuses comme les rats et les mouches sont également attirés par ces sites. 

À l’échelle mondiale, 59 % des déchets solides, qu’ils soient organiques ou recyclables, finissent dans des décharge.

Les chiffres du recyclage varient d’un pays à l’autre, mais même dans ceux qui obtiennent de bons résultats (l’Autriche et l’Allemagne sont les leaders mondiaux, avec des taux de recyclage supérieurs à 60 %), des améliorations sont possible.

Si l’étalement urbain est indésirable, l’étalement des ordures est encore pire, et chaque contribution que vous apportez à la poubelle de recyclage allège la charge des communautés qui doivent d’une manière ou d’une autre se débarrasser de toutes leurs ordures.

En recyclant, nous réduisons la quantité de matériaux qui sont envoyés dans les décharges, ce qui réduit le potentiel de tous les impacts décrits. Des avantages sociaux découlent également de la diminution de l’utilisation des décharges, puisque les odeurs désagréables et la congestion associées aux sites sont réduites. 

Le recyclage réduit la consommation d’énergie, ce qui contribue à la lutte contre le réchauffement climatique.

La principale raison du recyclage est de réduire la consommation d’énergie. En utilisant de manière répétée des matériaux (peut-être sous différentes formes), nous réduisons la quantité de matières premières nécessaires à la fabrication de nouveaux produits.

Des processus tels que l’exploitation minière et le raffinage consomment d’énormes quantités d’énergie. En trouvant d’autres utilisations pour des objets qui ont déjà eu une vie, nous contribuons à limiter la nécessité de nouvelles activités invasives qui ont un impact négatif sur l’environnement.

Ces réductions spectaculaires de la consommation d’énergie entraînent des réductions équivalentes des émissions de carbone, ce qui fait de l’industrie du recyclage un allié puissant dans la lutte contre le changement climatique.

Une moindre consommation d’énergie signifie également une réduction des coûts pour les fabricants et, en fin de compte, une baisse des prix pour vous, en tant que consommateur, lorsque vous achetez des produits fabriqués à partir de matériaux recyclés. 

Le recyclage fournit des quantités abondantes de matériaux à faible coût

La disponibilité immédiate de matériaux recyclés aide certainement ceux qui fabriquent déjà des produits contenant des métaux, du plastique, du verre ou du papier recyclés. L’augmentation de l’offre fait baisser les prix et rend la création de ces produits plus économique.

Papier recyclé avec impression

Mais le recyclage à grande échelle contribue également à encourager les entrepreneurs en herbe qui sont à la recherche de matériaux bon marché qu’ils peuvent transformer en nouveaux produits commercialisables. Et de manière tout aussi significative, la grande disponibilité de matériaux recyclés bon marché incitera les innovateurs à revoir la conception des produits existants pour y inclure davantage de plastique, d’aluminium ou d’acier recyclés, réduisant ainsi leur dépendance à l’égard de matériaux plus coûteux mais sans le profil écologique.

La dynamique du recyclage peut produire sa propre forme unique de croissance, qui peut être bonne pour l’économie et bonne pour l’environnement, ce qui en fait la technologie idéale du 21e siècle.

Le recyclage crée de nouveaux emplois, et beaucoup d’entre eux sont locaux.

Toutes les communautés s’inquiètent de la pénurie d’emplois, dont beaucoup ont été perdus à cause de l’externalisation.

L’augmentation du recyclage est un moyen d’inverser cette tendance. Les matériaux produits dans les usines de recyclage locales peuvent être utilisés pour approvisionner les fabricants locaux, qui peuvent rapidement transformer le verre, l’aluminium ou le plastique récupérés en produits de qualité à vendre sur les marchés de la ville.

Le recyclage est une industrie de croissance locale qui alimente le moteur de la création d’emplois locaux, indépendamment des tendances mondiales et des forces extérieures. Selon des estimations les initiatives de recyclage de ces dernières décennies ont déjà créé plus d’un million de nouveaux emplois dans l’économie, et ce total continuera à augmenter à mesure que le recyclage se répandra. 

Des études indiquent que les projets de recyclage génèrent entre neuf et trente fois plus d’emplois que les décharges ou l’incinération.

Si le recyclage se développe au maximum de son potentiel, il pourrait devenir un véritable leader dans le domaine de l’emploi respectueux de l’environnement. 

Le recyclage aide à cultiver la conscience environnementale

Il s’agit d’un avantage quelque peu intangible, mais qui est sans aucun doute l’un des plus importants.

L’industrie du recyclage engage et responsabilise les gens dans la lutte pour inverser le cours de l’environnement, sans leur demander de dépenser beaucoup d’argent supplémentaire ou de faire des sacrifices personnels importants. Le recyclage est une proposition gagnant-gagnant pour tout le monde, et il fait passer le message qu’une pratique écologiquement saine peut améliorer nos vies au lieu de les rendre plus pénibles.

Cultiver la conscience environnementale

Une fois que les gens se sont enthousiasmés pour le recyclage, comme c’est le cas pour beaucoup d’entre eux, ils vont inévitablement commencer à chercher d’autres moyens de passer du côté des anges, en tant qu’opposants aux pratiques destructrices de l’environnement.

Ils exploreront peut-être la possibilité d’installer des panneaux solaires, ou se porteront volontaires auprès d’une organisation à but non lucratif pour sensibiliser au réchauffement de la planète ou aux problèmes locaux de contamination de l’eau. Une fois que les gens ont compris que leurs actions font une différence (ce qui est le cas lorsqu’ils recyclent), il n’y a plus de limites.

Inconvénients du recyclage

Malgré son utilité évidente, le recyclage ne permettra pas à lui seul de sauver l’environnement. Ses véritables inconvénients sont peu nombreux, mais il en est un de taille qui doit être reconnu alors que nous envisageons la voie vers un avenir plus durable.

Le recyclage peut empêcher de s’engager à réduire la consommation des ressources.

La réduction de la consommation des ressources est la solution la plus importante à nos dilemmes environnementaux. Le recyclage est utile, mais ce n’est pas une panacée, et si nous l’envisageons en ces termes, nous nous berçons d’un faux sentiment de sécurité.

Le problème est le suivant : si le recyclage permet de réduire les déchets et de diminuer la consommation d’énergie, il n’élimine ni l’un ni l’autre. En fait, des niveaux élevés de recyclage pourraient être parfaitement harmonieux avec une société vivant en profond déséquilibre avec la nature.

En tant qu’espèce, nous émettons des millions de tonnes de dioxyde de carbone dans l’air chaque seconde, et le recyclage contribue en fait à ce total, même si ses contributions sont inférieures à celles des industries qui récoltent des matières premières fraîches ou les utilisent dans la fabrication.

Et indépendamment de ce que nous en faisons, l’espèce humaine produit encore plus de deux milliards de tonnes de déchets chaque année, et ce chiffre devrait atteindre le chiffre étonnant de quatre milliards de tonnes d’ici à 2100 si la tendance actuelle se poursuit.

Les bouteilles en verre deviennent des déchets lorsqu’elles sont vides.

Pour mettre cela en perspective, même si nous recyclions 75 % des déchets que nous produisons, ce qui est souvent considéré comme un objectif réaliste, il nous resterait plus d’un milliard de tonnes de déchets à mettre en décharge ou à incinérer en 2100, en supposant que nous ne fassions rien d’autre pour modifier les projections actuelles.

Naturellement, ce niveau prodigieux de déchets ne peut être imputé au recyclage. Mais si nous tentons de résoudre notre problème de déchets par le seul recyclage, les résultats seront décevants et catastrophiques pour la race humaine et pour notre précieuse planète. 

Malheureusement, à l’heure actuelle, notre succès dans la promotion du recyclage n’a pas entraîné de baisse spectaculaire de la production de déchets. L’hyperconsommation et la dynamique de production de déchets qu’elle entretient constituent en fin de compte une plus grande menace pour la santé de l’écosystème que notre incapacité à développer le recyclage, et nous ne devons jamais perdre de vue cette réalité lorsque nous élaborons des plans d’action pour l’avenir.

Le recyclage n’est pas toujours un processus rentable et favorable aux employés

La nécessité de créer des usines distinctes pour traiter les matériaux réutilisables augmente les coûts, ainsi que la pollution, car les matériaux doivent être transportés, nettoyés et stockés.

Les coûts initiaux de mise en place des unités de recyclage sont également élevés, car il faut acquérir des véhicules utilitaires spécialisés, moderniser les installations et sensibiliser les habitants à la nécessité du processus. 

D’un point de vue social, bien que le recyclage crée des emplois, il s’agit souvent de rôles mal payés et peu satisfaisants qui obligent les individus à trier les déchets.

À bien des égards, les sites de recyclage ne sont guère différents des décharges et présentent leur propre lot de risques, les travailleurs pouvant entrer en contact avec des matières toxiques susceptibles d’avoir un impact sur leur santé. Les travailleurs peuvent entrer en contact avec des matières toxiques susceptibles d’avoir un impact sur leur santé. Tout type de déchet est susceptible de provoquer des maladies et de libérer des produits chimiques dangereux, qui peuvent finir par contaminer les réserves d’eau.

Le problème est aggravé par la mauvaise gestion de nombreux sites, notamment dans les pays pauvres où les normes sont peu élevées.

Les avantages de l’utilisation de matériaux recyclés

Le risque de surestimer l’impact du recyclage est réel. Néanmoins, le recyclage représente une étape importante sur la voie d’une société véritablement durable, et nous devrions tous l’adopter avec autant d’enthousiasme et d’engagement que possible.

Installation de recyclage

Il ne s’agit pas seulement de contribuer à la poubelle de recyclage. Lorsque vous achetez des articles fabriqués à partir de matériaux recyclés, vous soutenez l’industrie du recyclage des deux côtés et vous doublez ainsi votre impact.

Un marché plus important pour ces produits motive davantage les responsables politiques, régionaux et locaux à soutenir les initiatives de recyclage, et encourage les fabricants et les détaillants à passer aux matériaux et produits recyclés aussi rapidement et complètement que possible.

Le potentiel de croissance de l’industrie du recyclage n’est pas illimité, mais il est explosif. En supposant que la statistique souvent citée selon laquelle 75 % des déchets que nous produisons sont potentiellement recyclables soit vraie, cela signifie que des améliorations spectaculaires de notre capacité à réutiliser et à récupérer les déchets que nous produisons sont possibles, mais seulement si nous prenons la responsabilité, en tant qu’individus, de faire en sorte que cela se produise, pour nous-mêmes et pour la postérité.

Le recyclage et l’avenir de la planète

Le recyclage fait clairement partie de notre vie de nos jours, les quantités de matériaux augmentant constamment à mesure que le message est transmis à un nombre croissant de personnes. Cependant, on oublie souvent que le recyclage n’est qu’un élément de ce que l’on appelle la « hiérarchie des déchets », qui évalue les processus de protection de l’environnement en fonction de leur consommation d’énergie et de ressources. 

Le recyclage se situe en fait quelque part au milieu de la hiérarchie, avec la « réutilisation », la « minimisation » et la « prévention » nettement au-dessus. Gardez cela à l’esprit la prochaine fois que vous ferez un achat ou que vous vous trouverez devant vos poubelles.

Le recyclage est un remède à court et à long terme aux désastres du changement climatique, et même s’il n’est pas la seule réponse, il fait clairement partie de la solution.

Si rien n’est fait, le changement climatique pourrait créer des centaines de millions de réfugiés environnementaux, en raison de l’élévation du niveau de la mer, des mauvaises récoltes massives, des sécheresses, des guerres de pénurie de ressources et de catastrophes naturelles plus graves. Il pourrait entraîner des famines, des épidémies et une expansion choquante de la pauvreté liée à l’environnement, bouleversant complètement les économies et les sociétés et causant des décès à une échelle inimaginable.

Les pires scénarios ne se réaliseront peut-être pas, mais s’ils ne se réalisent pas, ce sera uniquement parce que nous aurons pris des mesures pour les prévenir.

Mobilier urbain et équipement des espaces publics et privés
Le mobilier urbain, une solution pour améliorer la qualité de vie en ville